Les voies de Dieu

Façade de la Cathédrale Santa Maria Nuova (Photo Dezalb - Pixabay)

Une nouvelle issue d'un concours

L’association « Société française des architectes » (https://sfa.wiin.io/fr/) organise chaque année un concours de nouvelles sur le thème de l’architecture.
 
J’ai participé à la 6ème édition (2023) :
 
Je n’ai pas été primée pour mon texte, cependant je suis très fière de vous le faire découvrir dans l’espace Membres.
 

Pour ceux qui ne le savent pas encore, j’ai commencé à participé à des concours de nouvelles en 2023 :

  1. La première nouvelle « Tommy62 » (catégorie espionnage) est téléchargeable gratuitement en cliquant ici (mais vous la trouverez également sur l’espace Membres de mon site).
  2. « Cœur en ruine », le second texte que j’ai rédigé, est publié dans une anthologie sur les ruines, paru en janvier 2024, avec la maison d’édition Le grand chien noir assis sur un dolmen. Vous pouvez vous la procurer en cliquant ici.
  3. « Retour aux sources » est la troisième nouvelle que j’ai écrite. Elle a été déclarée « Coup de cœur du jury » au concours du E. Leclerc Blain (44130).
  4. Le texte « Les voies de Dieu » est ma quatrième nouvelle présentée au concours Le Même sur le thème de l’architecture (vous la trouverez également sur l’espace Membres de mon site).
 

Extrait de ma nouvelle "Les voies de Dieu"

Pour la passeuse d’âmes que je suis, visiter une église en toute quiétude relève du miracle. Comprenant que je pouvais les voir et les entendre, j’attirais, malgré moi, toutes sortes d’entités partagées entre la colère, l’incompréhension ou la tristesse selon leur existence passée.

J’étais étudiante, en vacances en Sicile, quand je découvris cette aptitude particulière pour la première fois. Le hasard avait guidé mes pas jusqu’à un édifice religieux inscrit au patrimoine de l’UNESCO : la cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale…

La façade était un curieux mélange de genres et suscitait en moi des émotions diverses. Les deux tours, de style normand, encadrant le bâtiment, étaient massives, voire austères. Cependant, les murs en pierre, épurés de toute décoration, apportaient de la stabilité à l’ouvrage et me procuraient un sentiment de sécurité. Des arcs entrelacés, en calcaire et en lave, entouraient une fenêtre haute et simulaient une danse joyeuse, comme pour honorer l’essence de l’existence et le mouvement. Mon regard fut ensuite attiré par le porche néo-classique qui dénotait totalement avec le reste de l’architecture. En passant dessous, je ressentis un malaise inexplicable.

La porte en bronze, de Bonanno Pisano, reproduisant des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, était magnifique. Je m’attardai un long moment sur les nombreux détails des différents tableaux de vie représentés et, plus particulièrement, l’histoire d’Adam et Eve. Au sommet, deux panneaux glorifiaient le Christ et Marie. Je fis appel à leur protection avant de franchir le vantail.

J’accueillis avec soulagement la fraicheur qui régnait à l’intérieur. Une fois mes yeux habitués à la pénombre, je restai figée de stupeur et d’émerveillement devant l’art byzantin. Les parois de la cathédrale étaient recouvertes de mosaïques dorées. De chaque côté de la nef, des fresques arboraient un extrait de la Bible, comme une bande dessinée murale.

Alors que je marchai vers la gigantesque figure du Messie, présente dans l’abside médiane, j’entendis une femme pleurer. Je la cherchai du regard parmi les touristes déambulant, mais je ne vis personne en larmes. Me fiant à mon oreille, j’avançai en direction du bruit. Mon intuition me soufflait qu’elle était toute proche. Un frisson glacé me parcourut et je ressentis une profonde tristesse m’envahir. La masse d’air devant moi ondula et troubla une partie de mon champ de vision. C’est ainsi que je perçus une entité féminine pour la première fois. Curieuse plus qu’effrayée, je m’interrogeai sur ce qui la rendait si nostalgique. Comme si elle avait soudainement compris que je pouvais l’entendre, elle cessa de sangloter. À ma grande surprise, elle s’adressa mentalement à moi.

— Je pensais qu’il m’aimait…

— De qui parle-t-elle, me demandai-je tout en sentant ma gorge se serrer de chagrin.

— Fabricien. C’était un homme doté d’un incroyable talent.

A priori, ce que j’éprouvais physiquement et émotionnellement ne m’appartenait pas réellement. C’était comme une superposition de ce que ressentait cette femme sur mon propre vécu intérieur. Ce constat allégea en partie la lourdeur qui m’oppressait. Pour vérifier l’hypothèse de la transmission de pensées, je poursuivis les échanges mentalement :

— Que s’est-il passé ?

— J’étais une parente de Guillaume II de Hauteville, roi normand de Sicile. Il me raconta un jour, alors qu’il faisait une sieste sous un caroubier, que la Vierge Marie lui était apparue en rêve et lui avait suggéré de bâtir un édifice en son honneur. Sur son conseil, il abattit l’arbre auprès duquel il se reposait et trouva un immense trésor qui lui permit de financer la construction. J’eus la chance de rencontrer l’architecte responsable du projet au cours d’un dîner. Nous discutâmes de longues heures et il finit par avouer que ma conversation le stimulait et l’inspirait. Il me proposa de le rejoindre sur le chantier chaque fois que je le souhaiterais. Je le pris au mot, pour échapper à l’inactivité imposée aux femmes de la cour. Au fil du temps, il devint un ami et un protecteur, attentif à mes moindres recommandations qu’il s’empressait de relayer auprès des ouvriers.

— Lesquels de vos conseils a-t-il suivis ?

Pour lire l’intégralité de la nouvelle et voir les photos illustrant les éléments architecturaux mis en valeur dans le texte, RDV sur l’espace Membres.

La nouvelle « Les voies de Dieu » est disponible dans son intégralité sur l’Espace Membres de ma communauté de lecteurs. Vous pourrez aussi voir les photos illustrant les éléments architecturaux mis en valeur dans le texte.

C’est un espace privé pour lire, en avant première, mes textes avant parution. Pour y accéder, il suffit juste de vous inscrire sur cette page : https://livres.sophieherrault.fr/communaute-de-lecteurs/

Mes prochaines dédicaces...

J’aurai le plaisir de vous retrouver sur les événements à venir suivants :

  • Dimanche 3 Mars : Salon du livre de Saint Nazaire
  • Samedi 23 & Dimanche 24 Mars : Printemps des artistes héricois
  • Samedi 13 & Dimanche 14 Avril : Salon du livre de Préfailles
  • Dimanche 12 Mai : Salon du livre de Sion Les Mines

Toutes les belles surprises en vous abonnant à la newsletter...

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevrez chaque semaine l’actualité avec  les dates des salons et dédicaces, mais aussi :

  • les promotions sur des livres numériques,
  • des interviews et articles de presse,
  • mes reportages sur les auteurs / créateurs rencontrés lors des salons,
  • les concours de nouvelles auxquels je participe (donc pourquoi pas vous aussi !),
  • les prochaines parutions de livres…

Partagez...

LinkedIn
Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On Key

Articles récents

Promo thrillers du 8 au 10.03.2024

Suspense livresque

9 thrillers pour un suspense livresque Une nouvelle saison démarre avec son lot de gémissements et de frissons. Êtes-vous certains qu’il ne s’agit que du vent dans les arbres… Et si tout autre chose se trouvait là, tapis dans l’ombre ? De nouveaux auteurs pour ce genre littéraire glaçant, que je vous laisse découvrir dans

Salon du livre 2024 de Saint-Nazaire

Sophie Herrault présente au salon à Saint-Nazaire Le salon du livre de Saint-Nazaire, aura lieu cette année le Dimanche 3 mars de 10h à 18h. Le Garage, 40 Rue des Halles, ouvrira ses portes pour accueillir 25 auteurs locaux. Nous pourrons nous y retrouver et j’aurai plaisir à vous dédicacer mes livres de développement personnel romancé :

Dédicaces avec Sophie Herrault en mars 2024

Dédicaces Mars 2024

Les dédicaces avec Sophie Herrault en Mars 2024 Pour tous les lecteurs inconditionnels des versions papier et des messages personnalisés, trois séances de dédicaces auront lieu en mars 2024 : Dimanche 3 Mars : Salon du livre de Saint-NazaireHoraires : 10h-19hLieu : Au garage, 40 Rue des Halles, 44600 Saint-Nazaire Samedi 23 et Dimanche 24

Rue (Vadym Mykhaylyuk de Pixabay)

Nouvelle – Paf

La nouvelle du 19ème concours du blog A propos d’écriture J’ai participé à la 19ème édition du concours de nouvelles du Blog A propos d’écriture. Les contraintes étaient mentionnées dans cet article :https://livres.sophieherrault.fr/19eme-concours-de-nouvelles-du-blog-a-propos-decriture/Il fallait notamment écrire une histoire en relatant les points de vue d’au moins trois personnages.  Je n’ai pas été primée pour mon

Le roman En quête d'un héritage de valeur de Sophie Herrault participe au Prix Fondcombe 2024

Prix Fondcombe 2024

Participation au prix Fondcombe 2024 Un Prix dédié aux auto-édités et petites maisons d’éditions francophones Ce prix est destiné à récompenser les auteurs dont les œuvres n’ont pas été publiées par de grands éditeurs. Faute de membres du jury suffisant pour lire l’ensemble des textes, le prix avait fait une pause. Il est de nouveau

Façade de la Cathédrale Santa Maria Nuova (Photo Dezalb - Pixabay)
Retour en haut